La flore

La flore de la parata et des sanguinaires

Cette liste d'espèces n'est pas exhaustive.

Statice articulé

  • Nom latin : Limonium articulatum.
  • Feuilles : vertes, charnue, aspect de broussaille en dehors de floraison.
  • Fleurs : 7 à 11 mm, 5 pétales bleu à mauve.
  • Floraison : juillet – août.
  • Emplacement : Parties rocheuses littorales, surtout au sud de l’île. Espèce rare endémique à la Corse et à la Sardaigne.
  • Espèce endémique corso sarde

© CRDP de Corse

© CRDP de Corse

Bruyère de mer ou frankénie lisse

  • Nom latin : Frankenia laevis.
  • Feuilles : vertes persistantes, rouges à violacées en hiver.
  • Fleurs : rose.
  • Floraison : fin du printemps à début de l’été.
  • Emplacement : zones littorales et rocheuses.
  • Particularité : Sa couleur rouge en hiver aurait pu être à l’origine du nom des « sanguinaires ».

Criste marine (fenouil marin ou perce pierre)

  • Nom latin : crithmum maritimum.
  • Nom en corse : U finochju di mari.
  • Feuilles : charnues.
  • Fleurs : jaune verdâtre à jaune crème.
  • Floraison : été à automne (juillet octobre selon le climat).
  • Emplacement : autour de l’île, près de la mer, dans les rochers. Son odeur rappelle le fenouil.
  • Particularité : Ses vertus sont connues depuis l’Antiquité, les marins en emportaient au cours de leurs longs périples. Riche en vitamines C et en sels minéraux elle est diurétique et vermifuge. Elle est également recherchée en cosmétologie pour ses propriétés calmantes, régénérantes et anticellulite (huiles essentielles).

© CRDP de Corse

© CRDP de Corse

Griffe de sorcières

  • Nom latin : Carpobrotus edulis.
  • Nom en corse : Ranfie di strega.
  • Feuilles : petites, triangulaires, charnues vertes et rouges sur les pointes.
  • Fleurs : blanc crème à jaune pâle quelques fois rose vif.
  • Floraison : longue floraison printemps automne.
  • Fruits : comestibles en forme de figues ovoïdes charnues vertes, virant au jaune à maturité, appréciés des rats.
  • Emplacement : Toutes les parties littorales de Mezu Mare et certaines zones à la Parata. Espèce importée. Elle est envahissante et prend petit à petit la place d’autres espèces plus rares et souvent endémiques. Des campagnes d’arrachages ont eu lieu à la Parata et quelques tentatives sur Mezu Mare, mais les zones ainsi dénudées sont fragilisées et sujettes à l’érosion des sols.
  • Espèce indésirable, colonise l’espace au détriment des autres espèces en les entourant et en les étouffant. il est interdit d’en planter.

Arum mange mouche

  • Nom latin : Helicodiceros muscivorus
  • Fleur : grande, violette, livide et velue à l’intérieur.
  • Floraison : avril-mai.
  • Emplacement : Présente en corse sur les îles Sanguinaires et les Lavezzi, ou bien dans certains îlots des Baléares et de Sardaigne. Ce n’est pas une plante carnivore mais son odeur imite celle de la viande putréfiée dans le but d’attirer les mouches. Les mouches viennent alors sur l’arum pour sa pollinisation, elles y restent souvent coincées.
  • Espèce protégée, endémique corso sarde baléares

© DREAL de Corse

© CRDP de Corse

Immortelle d'Italie

  • Nom latin : Helichrysum italicum
  • Nom en corse : A murella
  • Feuilles : persistantes, aromatiques, glauques veloutées.
  • Fleurs : jaune.
  • Floraison : printemps-été.
  • Emplacement : Au bord des chemins, plutôt dans les zones littorales de l’île.
  • Particularité : Elle a de nombreuses propriétés médicinales en aromathérapie, notamment : Anti-hématomes très puissante, cicatrisantes, anti-inflammatoires.

Nananthee minuscule

  • Nom latin : Nananthea persusilla
  • Feuilles : vert pâle, petites (3 à 5mm) Forment des petits coussins.
  • Fleurs : petites (plus petite marguerite d’Europe) 3 à 5mm Pétales blancs, cœur jaune.
  • Floraison : de février à avril (annuelle). La plante disparaît après la floraison.
  • Emplacement : zones dégagées. Espèce endémique, on ne la trouve que sur quelques îlots corso-sardes.
  • Particularité : Elle pousse de préférence sur des surfaces dégagées (trop petite pour supporter l’ombre). Sur les Sanguinaires, ces zones sont essentiellement les zones de piétinement, mais en période de végétation, le piétinement les tue. Donc la fréquentation du site en été, favorise sa prolifération, mais met l’espèce en danger au début du printemps.
  • Espèce endémique corso sarde

© DREAL de Corse

© CRDP de Corse

La rue d'Alep

  • Nom latin : Ruta chalepensis
  • Nom corse : ruta
  • Feuilles : vertes
  • Fleur : gluante jaune
  • Emplacement : Bord de chemin.
  • Particularité : Son odeur est assez désagréable.

Ciste de Montpellier

  • Nom latin : Cistus monspeliensis
  • Nom en corse : U mūcchju
  • Feuilles : persistantes, longues, étroites, simples et collantes.
    Espèce vivace
  • Fleurs : petites fleurs blanches (3 à 3,5 cm) regroupées
  • Floraison : au printemps (mai-juin) selon le climat
  • Fruits : en capsules
  • Emplacement : Plante typique du maquis Corse. Au printemps, on peut trouver une sorte de « bave » à la base des feuilles, c’est l’œuvre d’un insecte, la cicadelle, qui y dépose sa larve.

© CRDP de Corse

© CRDP de Corse

Herbe à chat

  • Nom latin : Teucrium marum
  • Feuilles : petites vertes ressemblant vaguement à du thym. 
  • Fleurs : violettes
  • Floraison : mai-juin
  • Emplacement : bord des chemins. Espèce commune.
  • Particularité : Odeur piquante caractéristique. Forte odeur similaire à de la moutarde.